Appel à témoignages : remarques âgistes ET/OU sexistes

Malgré la baisse du taux de chômage global, les chiffres restent implacables pour les chercheurs d’emploi âgés de plus de 55 ans, touchés par le chômage de longue et de très longue durée, la situation des femmes étant encore plus dégradée que celle des hommes (1).
Au même moment, toutes les entreprises se plaignent de rencontrer des difficultés pour recruter, ce que confirme un rapport du CESE qui indique que 6 métiers sur 10 sont en tension (2).

D’où cette question récurrente : qu’est-ce qui empêche les entreprises de recruter et de promouvoir des travailleur.se.s expérimenté.e.es pour pourvoir leurs postes vacants ?

Est-ce que les cerveaux des chefs d’entreprise, directeurs des ressources humaines, recruteurs, managers, futurs collègues et collaborateurs raisonnent sous l’influence des stéréotypes âgistes (ils seraient trop chers, peu adaptables, rétifs à l’autorité et à s’intégrer dans des équipes, dépassés par les nouvelles technologies) ?

À ces stéréotypes âgistes, doit-on y ajouter des stéréotypes sexistes au moment d’embaucher, muter, proposer un avancement aux femmes « entre deux âges » (devenues transparentes dès lors qu’elle ne possèdent plus les attraits tout aussi stéréotypés associés à la jeunesse – belles et malléables-, elles deviendraient difficiles à manager, frustrées, rebelles,  … ) ?

D’où l’idée de choisir comme thème de la série mensuelle d’avril de Plaff les « stéréotypes âgistes/sexistes» et de recueillir un florilège (3) des propos blessants tenus à l’encontre des femmes de + de 45 ans en recherche d’emploi ou d’une évolution professionnelle.

Avec plusieurs objectifs derrière la tête.

  • Proposer un espace d’expression
  • Quantifier et qualifier
  • Sensibiliser et prendre conscience (4)
  • Décrypter et déconstruire avec l’aide de militants associatifs et d’une universitaire dans les épisodes suivants

Je remercie infiniment tous ceux (5) et celles qui témoigneront ou partageront cet article.
Je remercie également Katerina Zekopoulos du blog Coup de Vieilles avec laquelle j’ai préparé cette initiative. Nous expérimentons l’intergénérationnel et ce n’est que du bonheur !

COMMENT TÉMOIGNER ?

  • Par mail à doublepeine.plaff@gmail.com et nous nous chargerons de faire lire votre contribution par une comédienne.
  • Sur Instagram par message vocal. Attention ! votre message sera limité à 1 minute
  • Par téléphone, enregistrez-vous avec le dictaphone et partagez l’enregistrement en l’envoyant à doublepeine.plaff@gmail.com

Le témoignage peut être anonymisé si vous en faites la demande. Nous nous réservons la possibilité de sélectionner une partie des témoignages et de n’en diffuser que des extraits.
N’hésitez pas à relayer cette initiative auprès de vos proches ou de votre réseau : plus on parlera de cette double peine, plus vite on parviendra à la déconstruire.

(1) Chiffres du chômage longue durée en 2020
Les chômeurs âgés de plus de 55 ans sont également davantage touchés par le chômage de longue et de très longue durée. La durée moyenne d’inscription des demandeurs d’emploi de catégories ABC est de 713 jours pour les plus de 55 ans au T3 2020, soit plus de deux fois plus que pour l’ensemble des demandeurs d’emploi (315 jours).

Il existe par ailleurs, des disparités entre les hommes et les femmes. Le taux de chômage des femmes s’élève à 6,1% au 3ème trimestre 2020, contre 5,6% pour les hommes. La durée d’inscription moyenne est également supérieure chez les femmes (736 jours) que chez les hommes (685 jours).

Source : Compétence et emploi Evolution de l’emploi en France les 15 dernières années 2022

(2) Métiers en tension Le CESE adopte un avis

(3) Définition de « florilège » : sélection de choses belles ou remarquables.
Pour nous, ce sera plutôt sélection de paroles déplacées ou condamnables

(4) C’est le fonctionnement du cerveau qui nous amène, tous autant que nous sommes (femmes et hommes sans exception), à penser « en mode automatique » et à reproduire des schémas ancrés dès le berceau. Lire ou écouter toutes ces petites phrases assassines doit provoquer un déclic !

(5) Les hommes sont, tout autant que les femmes, exclus du retour à l’emploi quand ils ont dépassé la cinquantaine : ils sont les bienvenus s’ils souhaitent témoigner de remarques âgistes à leur encontre : ce sera même très intéressant de comparer ….   Il n’en demeure pas moins que les femmes, elles, rencontrent des difficultés supplémentaires, liées au cumul de leur âge et de leur genre.

La publication a un commentaire

  1. Maurel

    Voici ce qu’un élu retraité du commerce, en charge du développement économique d’un vaste territoire, m a posé comme question après 3/4 d’heure d’entretien….
    Serez vous à l’aise à être manager par une chef de service plus jeune, puisque vous avez été à votre compte?

Laisser un commentaire