DECOUVRIR

Pendant plus de dix ans jusqu’en décembre 2021, j’ai été bénévole dans une association qui accompagne des chercheurs d’emploi dans leur parcours et leur projet professionnel.  Le principe de Solidarités nouvelles face au chômage est une écoute bienveillante qui leur permet de sortir de leur isolement et de reprendre confiance.

En octobre 2020, ma permanence d’accueil de SNC à Montélimar était désespérément vide quand Sylvie une femme de 52 ans s’est installée en face de moi. Depuis deux ans qu’elle avait quitté la région parisienne pour suivre son mari, elle n’arrivait pas à retrouver un travail. Elle avait une expérience professionnelle confirmée, multipliait les démarches, était prête à accepter un poste moins qualifié et moins payé. Et pourtant, impossible de se faire recruter. Il ne lui restait plus que trois mois d’indemnisation Pôle Emploi. Elle pleurait et, moi, je ravalais mes larmes.

Où et quand entendons-nous ces femmes invisibilisées, doublement victimes de leur sexe et leur âge au moment de rechercher du travail, ces femmes dynamiques, courageuses, expérimentées ? Pas dans les médias (à la notable exception de quelques épisodes des Pieds sur Terre dans France Culture). Mais non plus sur les podcasts féministes que j’écoute passionnément par ailleurs. Si on cherche bien, on y trouve traitées des problématiques féminines liées à l’âge, telles que la ménopause, la mode, la sexualité, le bien-être, etc.

Mais, presque rien sur l’emploi, le sous-emploi, la carrière, le cumul emploi-retraite, le chômage, les conditions de travail, de rémunérations, l’usure professionnelle, la double – voire triple – journée : toutes les caractéristiques du dernier tiers de la vie professionnelle des femmes qui présentent des aspects très différents, selon qu’on est un homme ou une femme.

Merci Sylvie : grâce à toi, j’avais trouvé mon thème de podcast.

ECOUTER

Un podcast, qu’est-ce que c’est ?

Un podcast est un contenu audio numérique consultable sur Internet, qui peut s’écouter où vous voulez (sur le téléphone, la tablette ou l’ordi) et quand vous voulez, sans limite.  

Le contenu audio traite d’un sujet déterminé (l’histoire des l’art) ou raconte des aventures ou s’adresse à un public particulier (des créateurs d’entreprise, par ex.)

Il se décline en épisodes, diffusés à intervalles réguliers, d’hebdomadaire à mensuel.

Où écouter Plaff (et tant d’autres podcasts passionnants) ?

Vous pourrez écouter tous les épisodes de Plaff sous l’onglet Les épisodes  sur ce site et sur la plateforme d’hébergement Ausha
Avec un iPhone, vous utiliserez l’application Podcasts.
Avec d’autres appareils téléphoniques, vous retrouverez Plaff sur Podcast Addict, Deezer ou Spotify.

SOUTENIR

Comment faire connaître Plaff ?

Si vous aimez ce podcast, vous pouvez vous abonner et vous recevrez une notification à chaque publication de nouvel épisode ou de nouvel article.

Vous pourrez également partager l’épisode avec les personnes de votre réseau qui se sentent concernées par les inégalités hommes/femmes : j’imagine qu’elles sont nombreuses.   

C’est au vu du nombre d’étoiles recueillies qu’Apple Podcast met en avant certains podcasts. Si vous écoutez Plaff sur Apple, des étoiles vous seront proposées à l’issue de chaque épisode. Si l’épisode vous a plu, ça sera super de bien vouloir cocher une, deux,  … cinq étoiles, c’est encore mieux !

Comment réagir ?

Sur la plate-forme choisie pour écouter des podcasts, vous pourrez laisser des commentaires.
Via LinkedIn, les messages privés sont toujours ouverts.

Si vous souhaitez me faire part de votre expérience ou avez une question à me poser, vous pouvez utiliser le formulaire contact

CONTRIBUER

La raison d’être de Plaff est de rendre visibles des femmes de ± 50 ans au chômage, en reconversion ou en emploi. Je souhaite également  mettre en valeur des initiatives des femmes qui accompagnent les chercheuses d’emploi dans leur démarche de retour à l’emploi.

Des témoignages
Je suis donc disponible pour me mettre à l’écoute de parcours de vie dont vous voudriez me faire part. Je serai heureuse d’enregistrer et de faire connaître tant vos difficultés que vos succès sur la longue route de sortie du chômage longue durée.

Des engagements
De même, je suis convaincue que l’échange des pratiques d’accompagnement expérimentées dans les différentes associations, entreprises et collectivités est instructif et profitable, tant pour les salariées et les bénévoles de ces structures que pour leurs bénéficiaires. Mon micro vous est ouvert.

Des études
Enfin, j’attends aussi beaucoup des travaux de recherche. J’ai lu de nombreux rapports existants (sur l’emploi des seniors d’un côté, sur les inégalités femmes/hommes au travail de l’autre, beaucoup plus rarement sur ce qui se passe quand on se trouve à l’intersection âge et sexe). Nous avons besoin de mesurer l’ampleur des discriminations et d’en comprendre les origines et leurs différentes manifestations pour espérer les combattre.

Du choix de la mise en valeur de voix féminines

L’espace médiatique est majoritairement occupé par des hommes, y compris dans le domaine de l’emploi au cours du dernier tiers de la vie professionnelle. Je n’ai pas du tout la volonté d’exclure les hommes de ce podcast : ils y sont les bienvenus quand leur intervention est pertinente car je crois à l’importance de la mixité et de la diversité des points de vue. Ma priorité reste toutefois de privilégier la voix de celles qu’on n’entend jamais, ou si rarement.

Je vous suis donc extrêmement reconnaissante si vous m’accordez votre confiance, souhaitez intervenir et nous faire part de votre expérience ou de vos travaux. Laissez-moi un message sur ma boîte mail ou mon compte LinkedIn et je reprendrai contact avec vous.

GRATIFIER

Ce projet n’aurait jamais abouti sans les encouragements de tous les membres de ma famille et de mes amis qui me soutiennent au quotidien. Ils/elles se reconnaîtront et savent que je les admire et les aime.

Il se poursuit grâce à toutes les personnes qui participent, font le relais, acceptent de témoigner et d’être interviewées. Toutes ces rencontres inattendues sont des occasions inespérées de découvrir des femmes tout autant merveilleuses que méconnues. Merci pour la confiance qu’elles m’ont témoignée.

J’adore les illustrations de Marion Barraud, et encore plus, celles qu’elle a créées pour Plaff.
C’est Etienne Flury qui a conçu et réalisé le site.